En continuant de naviguer sur ce site, vous acceptez notre politique de politique de confidentialité et de cookies.

OK

Comment la numérisation 3D et le palpage aide Christian von Koenigsegg à « vivre son rêve » !

Numéro un du marché des hypervoitures d’élite, la société suédoise Koenigsegg Automotive AB développe et fabrique à la main des voitures d’artisan perfectionnées depuis 1994.

Le concept : une voiture légère à moteur central avec un toit rigide amovible et escamotable. La voiture serait également dotée d’un pare-brise enveloppant pour accroître la visibilité et l’aérodynamisme, ainsi que de porte-à-faux courts et d’un échangeur (intercooler) à deux grandes prises d’air sur les côtés de la voiture, situés derrière le centre de gravité afin d’aider à maintenir la stabilité à grande vitesse. La voiture serait agréable à regarder et à conduire, que ce soit avec le toit rigide fermé ou bien escamotable sous le couvercle du capot avant en quelques minutes, la transformant en roadster. Christian imaginait une voiture dont l’apparence serait intemporelle et qui vieillirait comme du bon vin. Ce concept de voiture à moteur central n’existait pas à l’époque. Alors, de là est née leur première voiture, la CC8S.

Le jour où Koenigsegg a contacté Creaform, la société faisait appel à des services de location pour ses travaux de mesure. Les systèmes de mesure et de numérisation étaient principalement utilisés pour l’analyse des causes profondes dans la chaîne de production, réalisée en comparant des pièces physiques à des données nominales de CAO, ainsi que pour des tâches de rétro-ingénierie, de mise en service et de configuration de gabarits, dans lesquelles les pièces faites à la main étaient remplacées par des données CAO pour l’outillage et la fabrication.

Les problèmes techniques fréquents du matériel de location, les dépenses conséquentes, les contraintes de temps, ainsi que l’ambition d’internaliser des compétences de mesure 3D, ont amené Koenigsegg à commencer à chercher des alternatives sur ce marché. Le revendeur suédois de Creaform MLT Maskin & Laserteknik AB s’est rendu chez Koenigsegg pour une démonstration des technologies de mesure 3D de Creaform.

« Après une étude comparative de tous les systèmes de mesure disponibles, nous avons trouvé que les produits et les solutions de Creaform étaient les plus adaptés à notre environnement et à nos besoins exigeants. Moins sensibles aux mouvements pendant la numérisation et le palpage, les solutions de Creaform sont mieux adaptées à un environnement de chaîne de production », a expliqué Jon Gunner, directeur technique chez Koenigsegg. « Nous avons décidé d’investir dans un scanner HandySCAN 3D et une machine à mesurer tridimensionnelle (MMT) optique portable HandyPROBE de Creaform, ainsi que dans le logiciel de CAO et d’inspection PolyWorks. »

Comment les technologies Creaform entrent-elles en jeu?

Le scanner HandySCAN 3D et la MMT portable HandyPROBE sont désormais principalement utilisés dans la société suédoise pour le contrôle de qualité des voitures, pour mesurer des assemblages et des composantes et les valider en CAO, ainsi que pour la résolution des causes principales des problèmes, la rétro-ingénierie et l’étalonnage de gabarits.

Joe Gunner se dit satisfait de l’investissement dans les systèmes Creaform : « Dès les six premiers mois suivant l’achat, j’ai estimé que nous étions à mi-chemin d’obtenir un retour sur investissement basé sur les frais pour les appareils loués à des tiers et l’amélioration de la qualité de production. Les solutions de Creaform sont extrêmement précises, faciles à utiliser et idéales pour un environnement de chaîne de production. Disposer d’un système à portée de main et prêt à être utilisé nous procure la flexibilité et le temps de réponse nécessaires pour examiner rapidement les problèmes de qualité et de mesure au moment où ils se présentent. »

Pour plus de détails, veuillez lire l’histoire à succès.

ARTICLE ÉCRIT PAR Creaform

Share
COMMENTAIRES CONCERNANT L'ARTICLE