En continuant de naviguer sur ce site, vous acceptez notre politique de politique de confidentialité et de cookies.

OK

Solution pour relever vos défis de recrutement en matière d’expertise d’opérateur

Solution to Overcome Your Operator Expertise Recruitment Challenges

Lorsque l’on parle de l’industrie 4.0, de nombreuses personnes confondent ce les entreprises ont réellement besoin et comment elles peuvent l’obtenir. L’industrie 4.0 implique de nombreux facteurs différents, y compris le rêve de mesurer 100 % des dimensions sur 100 % des pièces. Cependant, ce n’est pas le facteur le plus valorisé par les entreprises du secteur manufacturier. Pour ces entreprises, le facteur le plus important est d’avoir le contrôle complet de ses processus de fabrication et l’amélioration du contrôle de la qualité est une manière d’y parvenir… Mais ce n’est pas l’objectif principal des gestionnaires.

Il est vrai qu’une amélioration de la productivité du processus de contrôle de la qualité entraînerait une détection des problèmes plus en amont, mais cela permettrait également aux entreprises d’adopter une philosophie proactive et préventive pour planifier les méthodes correctives, la maintenance des équipements, etc.

Quels sont vos défis principaux

au sein de votre processus de contrôle de la qualité automatisé ?

Vitesse,
Mains d’œuvre,
Complexité

Essayez l’expérience interactive

Bien sûr, pour implémenter de tels principes dans la pratique, les entreprises nécessitent de la main d’œuvre pour opérer les MMT d’atelier. Des techniciens ou des ingénieurs qualifiés du contrôle de la qualité sont nécessaires pour opérer les MMT traditionnelles ou les outils de métrologie manuels. De nos jours, le personnel qualifié du contrôle de la qualité ne court pas les rues, ce qui est un problème pour les entreprises du secteur manufacturier.

De récentes innovations de la part des fabricants de solutions de métrologie ont montré que l’automatisation permet de fournir une solution aux problèmes de main d’œuvre en métrologie et de résoudre la nécessité d’une productivité accrue. Bien que les solutions de contrôle de la qualité automatisé traditionnelles soient moins faciles à implémenter que les scanners 3D seuls, la nouvelle génération de MMT d’atelier, les MMT à numérisation 3D, permettent de résoudre ce problème, grâce à une intégration étroite du matériel et du logiciel. La rapidité, la précision et la facilité d’utilisation sont les principales caractéristiques des nouvelles machines de mesure tridimensionnelle d’atelier. Un facteur clé de leur succès est leur capacité à résoudre le problème de ressource humaine auquel tant d’entreprises font face, puisqu’elles peuvent être opérées par le personnel de production à la place, en plus du personnel du contrôle de la qualité. Bien sûr, une personne du contrôle de la qualité sera nécessaire à un point pour préparer le plan d’inspection, mais le personnel de la production pourra gérer le fonctionnement de la MMT au quotidien. Ce processus est simple puisqu’il suffit de placer la pièce dans la MMT et d’appuyer sur le bouton « Start » pour permettre au robot de numériser la pièce en 3D.

Enfin, grâce à l’intégration étroite de la partie logicielle, les ingénieurs et les techniciens du contrôle de la qualité n’auront pas besoin de grandes connaissances en robotique ou en cinématique du robot. De nos jours, certains logiciels de métrologie peuvent automatiquement calculer, simuler et exécuter les mouvements du robot à partir d’un plan d’inspection.

ARTICLE ÉCRIT PAR Creaform

Share
COMMENTAIRES CONCERNANT L'ARTICLE