En continuant de naviguer sur ce site, vous acceptez notre politique de confidentialité et de cookies.

OK

Mesurer « recto-verso » sans perdre le nord!

Mesurer « recto-verso » sans perdre le nord!

Aircelle est un des principaux acteurs sur le marché mondial des nacelles de moteurs d'avion. Société du Groupe SAFRAN, Aircelle emploie 3 000 personnes sur 7 sites disséminés en France, en Angleterre et au Maroc. L’entreprise utilise trois systèmes de mesure par palpage HandyPROBE de Creaform sur ses sites du Maroc et du Havre pour contrôler des portes d’inverseurs. Ces MMT sans bras sont faciles à utiliser et produisent des résultats de mesure fiables.

Aircelle cherchait en fait un moyen photogrammétrique de contrôler les portes d’inverseurs qui pourrait être facilement utilisé par un opérateur peu qualifié, et qui serait aussi compatible avec les cadences de production envisagées sur le site.

Mesurer « recto-verso » sans perdre le nord!Les deux côtés de la médaille…ou plutôt de la porte!

Plus précisément, le projet consistait à contrôler des portes d’inverseurs d’avion et plus particulièrement les jeux et affleurements en périphérie (points de surface et bords). La difficulté reposait sur la nécessité de mesurer sur les deux faces de la porte (et donc de retourner la porte pendant la mesure sans perdre l’alignement). De plus, la prise de référence était assez compliquée du fait que les axes rotules à palper étaient difficilement accessibles.

Mesurer « recto-verso » sans perdre le nord!

Grâce aux fonctionnalités d’alignement automatique de la MMT HandyPROBE et au suivi de référentiel automatique basé sur la mesure de réflecteurs, il a été possible de réduire fortement le temps de mesure et de fiabiliser la mesure (en réduisant les erreurs par les opérateurs). D’un point de vue logiciel, Creaform a développé des gammes à l’aide du logiciel PowerInspect de Delcam. Ces gammes permettent d’assurer un guidage pas à pas de l’opérateur, où chaque point à mesurer est visualisé sous forme d’une cible sur la vue CAO, qui désigne précisément l’endroit de la mesure et qui interdit la validation du résultat si le point a été mesuré incorrectement. Les valeurs mesurées sont ensuite exportées dans un fichier de résultat Excel reprenant exactement la présentation des résultats auparavant utilisée chez Aircelle.

Mesurer « recto-verso » sans perdre le nord!Trois fois plus vite

Par ailleurs, un partenariat a été conclu avec la société Seroma, qui en plus d’être fournisseur référencé chez Aircelle est aussi partenaire historique de Creaform. Puisque Seroma était familière avec les technologies photogrammétriques développées par Creaform, il a été possible de concevoir et de réaliser des outillages optimisés pour ce type de mesure, et de réduire le temps de contrôle à 15 min (l’objectif fixé par Aircelle étant de 45 minutes!).

Le projet a commencé par une phase de conception de l’outillage intégrant le retour d’expérience des solutions déjà existantes chez Aircelle. Cette conception s’est fait de façon conjointe entre les bureaux de Creaform au Québec et à Grenoble et le bureau d’études Seroma, le tout en étroite collaboration avec Aircelle.

Parallèlement à la fabrication des outillages, les gammes ont été développées par Creaform en utilisant une porte prêtée par Aircelle et avec l’aide de Delcam.

Mesurer « recto-verso » sans perdre le nord!Mesurer « recto-verso » sans perdre le nord!

Les avantages HandyPROBE – productivité et ROI

Bien sûr, le projet était réalisable avec des solutions de mesure traditionnelles telles que les MMT ou les bras de mesure. En revanche, l’expérience d’Aircelle sur des projets précédents avait déjà montré que les solutions traditionnelles ne permettaient pas d’obtenir un temps de contrôle aussi rapide et un niveau de fiabilité équivalent dans un contexte de délocalisation à faible coût. Et détail non négligeable, le prix de la solution Creaform s’avère extrêmement compétitif par rapport aux solutions concurrentes.

La technologie HandyPROBE permet de contrôler une porte d’inverseur toutes les 15 minutes, ce qui représente donc un potentiel de 80 avions par mois, largement compatible avec les cadences de productions attendues. Selon M. Arnaud Rochon, du Service des méthodes de Aircelle, « le système HandyPROBE nous permet de réduire grandement le taux d’erreurs commises par les opérateurs ou produites par les outils de mesure comparativement aux anciens gabarits de contrôle manuel ou bras de mesure. »

http://www.aircelle.com