En continuant de naviguer sur ce site, vous acceptez notre politique de politique de confidentialité et de cookies.

OK

Scanner 3D : préservation du patrimoine religieux par Cetim Sud-Ouest

« Après quelques heures de scanning seulement, la Vierge était entièrement numérisée et prête à être dupliquée avec la mention “copie conforme”. »

La statue emblématique de Notre-Dame de Lourdes est nichée au-dessus de la grotte sacrée de Massabielle

Filiale du Centre technique des industries mécaniques, Cetim Sud-Ouest est un établissement spécialisé en tomographie et en métrologie basé en France. L’entreprise découle du rachat, en 2017, des sociétés Tomo Adour et CM Adour. L’association de ces centres a permis une consolidation de l’appui à l’égard des PME de fabrication à l’échelle régionale et nationale. Une des vocations de Cetim Sud-Ouest est d’accompagner les industriels dans leurs projets (actions de R&D, mutualisation des moyens et transfert de compétences). Récemment, Cetim Sud-Ouest a fait appel aux services de Creaform et à son scanner HandySCAN 3DMC pour accomplir un projet pour le moins… cérémonial.

Le fort contraste entre le sacré et la technologie

Les experts de Cetim Sud-Ouest se sont rendus à Lourdes avec un employé de l’entreprise Creaform afin de procéder à la numérisation 3D de la statue emblématique de Notre-Dame de Lourdes sans la déplacer. Cette sculpture de marbre de 183 cm, réalisée par Joseph-Hugues Fabisch en 1864, est nichée au-dessus de la grotte sacrée de Massabielle et surplombe l’espace des Sanctuaires de Lourdes. Le site reçoit la visite de plusieurs centaines de milliers de pèlerins par an. Représentation emblématique pour les fidèles catholiques, la statue faisant l’objet de la numérisation a été soumise à un procédé technologique de mesure 3D sans contact, certes, mais qui fait contraste avec son héritage religieux.

La numérisation 3D permet de capter tous les détails de la sculpture afin de produire des répliques entièrement conformes

La numérisation 3D permet de capter tous les détails de la sculpture afin de produire des répliques entièrement conformes

 

Restaurée en 1999, la statue est souvent recréée en différents formats (effigies, statuettes, reliques, etc.) par de nombreux artistes qui ne parviennent pas nécessairement à capter tous les détails de la sculpture originale. La Basilique de Lourdes a ainsi fait appel au Cetim Sud-Ouest pour numériser la Vierge Marie et fournir un fichier 3D conforme aux dimensions réelles de la sculpture, telle que construite, les parties ayant même convenu que les mesures devaient être prises avec un niveau de précision de l’ordre du dixième de millimètre. L’objectif avoué est de permettre la création de répliques entièrement conformes à l’originale et portant une marque pour en attester l’authenticité.

Le HandySCAN 3D en réponse à des conditions périlleuses

Le HandySCAN 3D, permettant la précision requise dans le cadre du projet, a été d’un grand concours étant donné sa portabilité et sa simplicité d’utilisation. En effet, l’équipe à l’œuvre à l’entrée de la grotte de Massiabelle s’est heurtée à quelques écueils qui sont, pour la plupart, peu fréquents étant donné l’environnement dans lequel une numérisation 3D a habituellement lieu. Nichée en haut à droite de la grotte de Massiabelle, à deux mètres de hauteur, dans une cavité secondaire de la roche (surnommée « niche des apparitions »), la statue de Notre-Dame de Lourdes a tout ce qu’il faut pour rendre le travail de numérisation particulièrement complexe, loin devant les laboratoires de mise à l’essai et les ateliers de conception mécanique.

« Travailler convenablement et de manière sécuritaire imposait l’utilisation d’une nacelle. Il nous fallait donc du matériel portable, maniable et rapide pour avoir accès à chaque surface de la statue, en relever les moindres détails et ainsi fournir un fichier fiable, exhaustif et représentatif », résume Lionel Lagrèze, Technico-Commercial de Cetim Sud-Ouest.

Le choix du HandySCAN 3D

Porté à bout de bras, le HandySCAN 3D a comme principale qualité sa légèreté : ses 940 grammes en font un outil idéal pour éviter la fatigue musculaire en contexte de contorsion, d’espaces exigus et d’accès restreint. Aussi, étant donné les parois rocheuses à proximité de la sculpture sacrée, la dimension de l’outil était une question importante. Bien que la hauteur de l’instrument de Creaform fasse 288 mm, sa longueur hors prise fait seulement 142 mm. Finalement, la largeur du HandySCAN 3D, soit 79 mm, lui permet de se glisser et de se loger dans des interstices relativement petits. Quant à la précision, autre facteur prédominant dans le choix de l’outil permettant de mener à bien le projet, le HandySCAN 3D affiche une résolution en deçà du dixième de millimètre.

La simplicité et la rapidité d’exécution sur le terrain étaient également critiques dans l’achèvement de la tâche. Étant donné le nombre impressionnant de pèlerins et autres visiteurs qui se massent devant la grotte chaque jour, l’équipe n’avait d’autre choix que de procéder à l’intervention la nuit, dans des conditions d’éclairage difficiles. Aussi fallait-il se dépêcher pour assurer un scan rapide et efficace des surfaces traitées. À cet effet, le HandySCAN 3D jouit de spécifications techniques concluantes avec ses 1 300 000 mesures par seconde et sa grande zone de numérisation (310 x 350 mm). En outre, grâce à une suite logicielle exclusive et intégrée, Creaform peut consolider son offre de services et fournir des résultats facilement exportables rapidement.

Dans la mire pour d’autres projets éventuels

« La collaboration avec Creaform a été déterminante dans le cadre de ce projet. Nous avons bénéficié de l’appui de personnes réactives et à l’écoute », indique Lionel Lagrèze.

ARTICLE ÉCRIT PAR Creaform

Share
COMMENTAIRES CONCERNANT L'ARTICLE